Le 10 de série. Parce qu’on va pas parler des demi d’ouverture de haut niveau. Ils sont pas drôles ou pas français. Mr Rusigby, considérant qu'il y a plus de 10 de série que de haut niveau vous expose sa vision du poste en série nous en avons un au Club en .... loisir

C'est l'été : Devoirs de vacances  le 10  (de série) version Mr Rusigby

Le 10 ... de série     cliquez ici pour la page Fb de Mr Rusigby

Donc on va se concentrer sur le demi d’ouverture qui joue en série. Celui qui pense que, ou celui qui a été. Alors attention, on va essayer de décortiquer un poste à haut risque et on va essayer de comprendre pourquoi certains ont ce besoin complètement stupide de vouloir jouer demi d’ouverture en même temps que de vouloir jouer au rugby.
Pour être dix de série, y a pas 36 solutions possibles : Soit tu joues 10 parce que t’arrives du football et l’entraineur pense que tu sais à peu près taper dans un ballon. Soit tu viens de plus haut et tu sais encore à peu près analyser le jeu, mais tu peux plus aller aussi vite qu’avant ; à cause de l’âge ou du poids, ou des deux. Par contre, si y a bien un secteur ou t’es pas obligé d’être bon, c’est bien la défense. Un bon 10 de série, ne défend pas ! Et ça, c’est quelque chose qu’il a très bien intégré. Des fois il attaque, mais en général ça dure pas trop longtemps. Il a vu à la télé le dix « attaquer » la ligne ou faire une feinte de passe intérieure. Sauf que, même si en face, y a que des troisièmes lignes de série aussi, eux, ils sont pas là pour enfiler des perles. On leur a dit de ne pas s’occuper du ballon, et
de ne regarder que les pieds du dix adverse. Alors, tentative de feinte de passe, prise d’intervalle, ou passe dans le tempo : rien à foutre, on découpe ! La fois d’après, notre dix de série reculera un peu plus, même si son neuf (de série aussi) n’aura pas forcément une passe de 20 mètres dans les brandillons, et il se contentera d’un jeu au pied classique, à la recherche d’une bonne touche. Ou alors, il passera directement à son centre en évitant bien les fauves d’en face. Les plus méticuleux pourront aussi tenter la chandelle qui éclairera le jeu. Sur cette phase, il ne montera surtout pas au ballon et se repositionnera derrière l’arrière au cas où.. Mais s’il est vraiment de série, il peut aussi réussir une chandelle arrière, sans que le vent n’y soit pour quelque chose. Mais là, ou excelle le dix de série, c’est bien évidemment sur la passe au pied à son ailier. Il l’a vu faire à la télé et elle a presque marché. Il a donc voulu faire pareil et malheureusement il l’a fait. Sauf qu’il l’a trop dosée, ou pas assez et surtout, même si elle avait été parfaite, son ailier, qu’est de série aussi, ben il était pas au courant et il est resté dans la ligne.
A tous les 10 de série, qu’on aime bien, mais on sait pas pourquoi…

ici il s'agit d'un 10 cadet qui si les p'tits cochons le mange finira , heureux, 10 de série ...

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.